Combien il y a t-il de métaux différents dans un smartphone ?

par | Sep 6, 2023 | ECOLOGIE | 0 commentaires

Peu de gens le savent, mais nos smartphones sont fabriqués à partir de plusieurs métaux, dont certains très précieux. La production de smartphones à donc un impact considérable sur l’environnement, puisque ces métaux doivent être extraits des sols, et cela est souvent réalisé avec des méthodes très controversés concernant l’environnement.

Dans cet article, nous allons voir quels sont les principaux métaux qui composent nos smartphones et quel est l’impact sur l’environnement de ces derniers.

Les 5 métaux principaux dans nos Smartphones

En moyenne, on retrouve plus de 40 métaux différents nécessaires pour fabriquer un seul smartphone, cependant la quantité de chaque métaux par smartphone est relativement faible. On retrouve par exemple une quantité infime d’or dans les smartphones, cependant à l’échelle de la production international, cela représente une grande quantité d’or à extraire des sols.

Nous allons vous présenter ci-dessous les 5 métaux les plus utilisés et les plus importants dans la conception de nos smartphones.

Le lithium : un élément clé pour les batteries

litihum métaux smartphone

Le lithium est le principal composant des batteries rechargeables de nos smartphones. Sa capacité à stocker une grande quantité d’énergie dans un faible volume en fait un matériau de choix pour les batteries modernes.

Le lithium est extrait principalement des salars – des lacs asséchés riches en sels minéraux – situés en Amérique du Sud, notamment en Argentine, en Bolivie et au Chili. Cette exploitation nécessite de grandes quantités d’eau, ce qui engendre des problèmes environnementaux tels que l’assèchement des nappes phréatiques locales et la pollution des cours d’eau.

A LIRE :   Quelle est la meilleure période de l'année pour installer des panneaux solaires ?

Le tantale : indispensable pour les condensateurs

Le tantale est un métal rare utilisé pour la fabrication des condensateurs présents dans les circuits électroniques de nos smartphones. Ces composants permettent de réguler et de stocker l’électricité dans les circuits. 

On trouve le tantale principalement sous forme de coltan (colombite-tantalite), un minerai extrait en République démocratique du Congo. L’extraction de ce minerai est souvent associée à des conflits armés et des conditions de travail déplorables pour les mineurs, en plus des problèmes environnementaux tels que la déforestation et la pollution des sols et des eaux.

L’indium : au cœur des écrans tactiles

L’indium est un métal relativement rare utilisé pour la fabrication d’écrans tactiles. Il entre dans la composition de l’oxyde d’indium-étain (ITO), une couche mince transparente et conductrice appliquée sur les écrans afin de permettre le fonctionnement du dispositif tactile. 

L’indium provient principalement de la Chine, où il est extrait comme sous-produit lors de l’exploitation de minerais de zinc, de cuivre ou de plomb. La production de cet élément entraîne des risques de pollution des sols et des nappes phréatiques par les métaux lourds et les produits chimiques utilisés durant les processus d’extraction et de raffinage.

Le terres rares : des éléments polyvalents

Les terres rares sont un groupe de 17 éléments chimiques qui présentent des propriétés similaires. Parmi eux, on retrouve notamment le néodyme, le praséodyme et l’yttrium qui sont utilisés pour fabriquer divers composants électroniques de nos smartphones, tels que les aimants, les capteurs ou encore les filtres de couleur pour les appareils photo.

A LIRE :   Quelles sont les meilleures marques de peintures écologiques ?

Ces éléments sont principalement extraits en Chine, où leur production génère d’importants problèmes environnementaux liés à l’utilisation de produits chimiques et aux rejets de déchets radioactifs.

Le cuivre : un incontournable pour les circuits électroniques

nombre métaux différent smartphone

Le cuivre est un matériau essentiel pour la fabrication des circuits électroniques présents dans nos smartphones. Sa grande conductivité électrique permet de transporter efficacement l’électricité au sein des circuits imprimés.

Le cuivre est principalement extrait de mines situées en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie. L’extraction de ce métal engendre plusieurs problèmes environnementaux, notamment la pollution de l’eau et des sols par les métaux lourds, les produits chimiques et les résidus miniers.

L’impact environnemental de la production de smartphones

L’extraction et l’utilisation de ces métaux indispensables à la fabrication de nos smartphones ont un coût environnemental important. Les différents processus d’extraction sont souvent sources de pollution, de dégradation des écosystèmes et de consommation excessive de ressources telles que l’eau. De plus, la production de smartphones contribue également à l’épuisement des ressources naturelles et accentue la pression sur les réserves mondiales de ces métaux précieux.

Noémie autrice sur soutenir lecologie

Noémie Rousseau, Autrice sur soutenirlecologie.fr

En savoir plus sur Noémie Rousseau

Noémie à 27 ans et fait partie du collectif « Pour un réveil pour l’écologie » depuis ses 20 ans. Elle cherche à diminuer son empreinte carbone de manière quotidienne et cherche surtout à faire prendre conscience à chacun des dangers du réchauffement climatique pour que petit à petit les gens prennent conscience de l’importance de soutenir l’écologie.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *