Comment ne pas payer le malus écologique en achetant une voiture ?

par | Juin 6, 2023 | MOBILITÉ | 0 commentaires

Le malus écologique est une taxe appliquée aux véhicules neufs en fonction de leur niveau d’émission de CO2. Cette mesure vise à encourager l’achat de voitures plus respectueuses de l’environnement et pénaliser les modèles les plus polluants. Cependant, cette taxe peut représenter un coût supplémentaire important lors de l’achat d’un véhicule.

Dans cet article, nous vous présentons plusieurs astuces et conseils pour éviter ou limiter ce malus écologique.

Choisir un véhicule moins polluant

La première étape pour éviter de payer le malus écologique est de choisir un véhicule ayant de faibles émissions de CO2. En effet, la taxe est calculée en fonction du niveau d’émission du véhicule, avec un seuil minimal en dessous duquel aucune taxe n’est appliquée. Pour cela, il est donc conseillé de :

  • Consulter le classement des véhicules selon leurs émissions de CO2
  • Comparer les modèles qui vous intéressent en termes d’émissions
  • Opter pour une motorisation plus propre, comme l’hybride ou l’électrique

Utiliser un simulateur de malus écologique

Pour savoir si le véhicule que vous envisagez d’acheter sera soumis au malus écologique et, si oui, quel sera le montant de la taxe, il est possible d’utiliser un simulateur de malus écologique. Ce type d’outil en ligne vous permet d’obtenir une estimation du montant à payer en fonction des caractéristiques du véhicule (marque, modèle, motorisation, etc.) et de vos préférences en termes de finition et d’options. Utiliser un simulateur vous aidera ainsi à :

  • Comparer les véhicules en fonction du coût total, incluant le malus écologique
  • Optimiser votre budget en choisissant un véhicule moins polluant et donc moins soumis à la taxe
  • Anticiper le montant à payer pour éviter les mauvaises surprises lors de l’achat
A LIRE :   Quelle puissance de panneau solaire choisir pour un camping-car ?
malus écologique

Privilégier l’achat d’un véhicule d’occasion

Le malus écologique ne s’applique qu’aux véhicules neufs, c’est-à-dire aux voitures dont la première immatriculation a lieu en France. Ainsi, pour éviter cette taxe, une solution peut être de se tourner vers le marché de l’occasion, où les véhicules sont généralement moins chers et ne sont pas soumis au malus écologique. Toutefois, il convient de prendre en compte certains éléments :

  • Les véhicules d’occasion peuvent présenter un kilométrage élevé ou nécessiter des réparations importantes
  • Les modèles les plus anciens sont souvent moins performants en termes d’émissions de CO2
  • Les aides financières pour l’achat de véhicules propres, comme le bonus écologique, ne s’appliquent généralement pas aux voitures d’occasion

Astuce : profiter des offres de reprise

Certaines marques et concessionnaires proposent des offres de reprise de votre ancien véhicule lorsque vous achetez un modèle neuf. Ces offres peuvent permettre de compenser en partie le montant du malus écologique. Il est donc intéressant de comparer les différentes offres et de prendre en compte la valeur de reprise de votre ancienne voiture dans le calcul du coût total.

Opter pour une location plutôt que l’achat

Une autre solution pour éviter le malus écologique est de choisir la location de longue durée (LLD) ou la location avec option d’achat (LOA) plutôt que l’achat du véhicule. En effet, ces formules permettent de répartir le coût du malus écologique sur toute la durée de la location, ce qui peut être plus avantageux financièrement :

  • Le loyer mensuel inclut la taxe et est souvent moins élevé que le remboursement d’un crédit auto
  • La LLD et la LOA offrent la possibilité de changer régulièrement de véhicule, ce qui vous permet de bénéficier des dernières innovations en matière d’émissions de CO2
  • Les contrats de location incluent généralement l’entretien et l’assurance du véhicule, ce qui permet de limiter les coûts annexes
A LIRE :   Combien de panneaux solaires pour recharger une voiture électrique ?

Astuce : négocier le montant du malus écologique

Dans le cadre d’une location, il est parfois possible de négocier le montant du malus écologique avec le concessionnaire ou le loueur. En effet, ces derniers peuvent être en mesure de réduire la taxe en fonction des stocks disponibles ou des objectifs commerciaux à atteindre.

En résumé

Pour éviter de payer le malus écologique lors de l’achat d’un véhicule, plusieurs astuces et conseils peuvent être mis en œuvre :

  1. Choisir un véhicule moins polluant en optant pour une motorisation propre, comme l’électrique ou l’hybride
  2. Comparer les modèles grâce à un simulateur de malus écologique et prendre en compte le coût total, incluant la taxe
  3. Se tourner vers le marché de l’occasion ou profiter des offres de reprise pour compenser le montant du malus écologique
  4. Opter pour une formule de location (LLD ou LOA) et éventuellement négocier le montant de la taxe avec le concessionnaire ou le loueur
Noémie autrice sur soutenir lecologie

Noémie Rousseau, Autrice sur soutenirlecologie.fr

En savoir plus sur Noémie Rousseau

Noémie à 27 ans et fait partie du collectif « Pour un réveil pour l’écologie » depuis ses 20 ans. Elle cherche à diminuer son empreinte carbone de manière quotidienne et cherche surtout à faire prendre conscience à chacun des dangers du réchauffement climatique pour que petit à petit les gens prennent conscience de l’importance de soutenir l’écologie.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *