Comment savoir si son logement est une passoire thermique ?

par | Nov 20, 2023 | MAISON | 0 commentaires

L’isolation de votre habitation est un élément clé pour assurer votre confort et réduire vos dépenses énergétiques. Néanmoins, certains logements peuvent être considérés comme des passoires thermiques en raison de leur mauvaise isolation. Si vous suspectez que votre domicile pourrait faire partie de cette catégorie, voici quelques signes qui pourraient vous aider à le déterminer.

Des factures d’énergie anormalement élevées

Si vous constatez soudain une augmentation significative de vos factures d’énergie, cela peut indiquer une inefficacité énergétique dans votre habitation, vous incitant peut-être à envisager des solutions comme l’énergie renouvelable.

Mauvaises performances du chauffage et/ou de la climatisation

Une autre indication d’une passoire thermique est l’incapacité de votre système de chauffage ou de climatisation à maintenir une température stable dans l’ensemble du logement. Les pièces peuvent être inégalement chauffées ou refroidies, avec des variations sensibles même si les radiateurs ou les climatiseurs sont bien réglés.

Inconfort thermique continu

passoire thermique maison

Votre habitat doit vous offrir un lieu agréable à vivre, quel que soit le temps extérieur. Cependant, si vous ressentez un inconfort thermique, vous pourriez avoir une isolation insuffisante. Les signes de cet inconfort peuvent varier selon les saisons :

  • Froid en hiver : vous ressentez des courants d’air froids dans les pièces malgré le chauffage en marche ; les sols, murs et fenêtres sont froids au toucher ; la présence de buée ou même de givre sur les vitres peut être constatée.
  • Chaleur en été : la température à l’intérieur reste trop élevée même si vous aérez régulièrement ; les nuits sont difficiles car votre logement peine à conserver la fraîcheur accumulée pendant les heures les plus fraîches ; vous devez recourir fréquemment au ventilateur ou à la climatisation pour avoir un peu de répit.
A LIRE :   Comment choisir le robinet idéal pour votre salle de bain ?

Désagréments liés à l’humidité intérieure

Une mauvaise isolation thermique peut également entraîner des problèmes d’humidité, avec leurs conséquences néfastes sur la qualité de l’air et votre santé. Parmi les signes d’un excès d’humidité :

  • Odeurs désagréables de moisi
  • Apparition de moisissures sur les murs, les plafonds, les joints, etc.
  • Papiers peints ou peintures qui se décollent ou dont la couleur s’altère
  • Condensation visible sur les surfaces froides (fenêtres, murs extérieurs)

La sensation d’écho ou de vibrations dans votre logement

Les bruits qui vous parviennent de l’extérieur sont amplifiés à l’intérieur de votre habitation ? Cela peut être dû à une mauvaise isolation phonique, souvent liée à une isolation thermique insuffisante. En effet, les matériaux utilisés pour isoler thermiquement un logement offrent généralement également une bonne isolation acoustique. Si ce n’est pas le cas chez vous, cela peut indiquer que la performance globale de l’isolation est en cause.

Absence de protections contre le bruit extérieur

Le manque d’isolation acoustique se manifeste notamment par :

  • Le bruit routier ou les conversations dans la rue qui résonnent exagérément au sein de votre domicile
  • Des nuisances sonores entre voisins facilement audibles malgré vos efforts pour éviter les sources de bruit (fermeture des portes, utilisation d’appareils silencieux, etc.)
  • Les vibrations ou les sons provenant du vent, de la pluie ou autres éléments naturels qui semblent amplifiés à l’intérieur

Comment diagnostiquer et améliorer l’isolation de votre logement ?

passoire thermique

Si vous suspectez votre habitation d’être une passoire thermique, il est primordial de procéder à un diagnostic précis de l’isolation en faisant appel à un professionnel compétent. Celui-ci pourra évaluer les performances de votre logement et vous proposer des solutions adaptées à vos besoins et à votre budget pour améliorer votre confort et réduire vos dépenses énergétiques de manière durable.

A LIRE :   Quels sont les inconvénients d'un adoucisseur CO2 ?

Quelques pistes d’amélioration

Parmi les travaux susceptibles d’être recommandés :

  • Isolation des combles, murs et planchers par injection de matériaux isolants ou pose de panneaux
  • Remplacement des fenêtres par des modèles à double ou triple vitrage
  • Rénovation des portes, encadrements et joints pour limiter les infiltrations d’air
  • Ventilation mécanique contrôlée (VMC) pour garantir le renouvellement de l’air intérieur sans gaspillage d’énergie.

Outre l’isolation des combles, murs et planchers, on peut aussi envisager l’utilisation de la biomasse comme une alternative énergétique efficace.

En conclusion, si vous observez un ou plusieurs des signes présentés ci-dessus, il est probable que votre logement soit une passoire thermique. Il convient alors de prendre des mesures adaptées pour améliorer l’isolation et éviter les conséquences néfastes sur votre confort, votre santé et vos finances.

Noémie autrice sur soutenir lecologie

Noémie Rousseau, Autrice sur soutenirlecologie.fr

En savoir plus sur Noémie Rousseau

Noémie à 27 ans et fait partie du collectif « Pour un réveil pour l’écologie » depuis ses 20 ans. Elle cherche à diminuer son empreinte carbone de manière quotidienne et cherche surtout à faire prendre conscience à chacun des dangers du réchauffement climatique pour que petit à petit les gens prennent conscience de l’importance de soutenir l’écologie.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *