Les cendres d’un défunt peuvent elles être jetées dans la nature ?

par | Août 16, 2023 | RECYCLAGE | 0 commentaires

La crémation est devenue une pratique courante et nombreux sont les proches de défunts qui souhaitent disperser les cendres de leur bien-aimé dans un lieu représentant pour eux un endroit spécial ou apaisant. Cependant, est-il possible et légal de jeter les cendres d’une personne décédée dans la nature ?

Dans cet article, nous examinerons les conditions légales entourant cette pratique ainsi que les destinations permettant la dispersion des cendres.

La légalité de la dispersion des cendres en France

En France, depuis 2008, il est strictement interdit de conserver les cendres d’un défunt chez soi dans une urne funéraire. En revanche, la loi autorise la dispersion des cendres dans certaines conditions et endroits spécifiques. Il est donc important de connaître ces règles avant d’envisager cette option.

Les autorisations nécessaires

Selon le Code Général des Collectivités Territoriales, une déclaration doit être effectuée auprès de la mairie du lieu de naissance du défunt avant de procéder à la dispersion des cendres. Cette déclaration doit indiquer la date, l’heure et le lieu prévus pour la dispersion. De plus, si les cendres doivent être dispersées sur un terrain privé, il convient d’obtenir l’autorisation du propriétaire.

Ces articles pourraient vous intéresser : 

A LIRE :   Puis-je mettre des cendres de feu dans mon compost ?

Où peut-on disperser les cendres d’un défunt ?

Il est essentiel de respecter certaines règles pour choisir le lieu idéal à la dispersion des cendres. En effet, il n’est pas possible de les disperser n’importe où.

Dans la nature

La forêt, un jardin ou tout autre espace naturel sont des options envisageables, à condition que cela soit fait en respectant l’environnement et sans atteinte aux espaces publics. Il faut également veiller à ne pas nuire au voisinage ni porter atteinte à leur tranquillité.

Le long des voies publiques

En revanche, la dispersion des cendres sur les voies publiques et les trottoirs est interdite. Cette pratique est considérée comme une atteinte à l’hygiène publique et peut causer des nuisances pour les riverains.

Dans les cimetières

Les cimetières proposent généralement des espaces dédiés à la dispersion des cendres, appelés « jardins du souvenir ». Ceux-ci permettent aux proches de se recueillir et de rendre hommage au défunt dans un endroit paisible et spécialement conçu à cet effet.

Cet article pourrait vous intéresser : jeter l’huile de cuisson des lentilles

En mer

La dispersion des cendres en mer est également autorisée, mais doit être effectuée à une distance minimale de 300 mètres du rivage. Là encore, une déclaration préalable auprès de la mairie du lieu de naissance du défunt est nécessaire.

La dispersion des cendres d’un défunt en pleine nature est donc possible en respectant certaines conditions (ne pas jeter sur la voie publique par exemple)

Alternatives à la dispersion des cendres dans la nature

alternative jeter cendre défunt nature

Pour les personnes qui ne souhaitent pas disperser les cendres d’un proche dans la nature, il existe également d’autres solutions.

  1. Inhumer l’urne funéraire : Il est possible d’inhumer l’urne contenant les cendres du défunt dans un caveau familial ou une parcelle spécifique du cimetière. Cela permet de conserver un lieu de mémoire et de recueillement pour les proches.
  2. Conserver les cendres chez soi, sous certaines conditions : La loi française interdit la conservation des cendres d’un défunt chez soi sauf si le défunt en a fait la demande expresse avant son décès.
A LIRE :   Quel est le meilleur composteur bois ou plastique ?

La dispersion des cendres dans d’autres pays

Il est intéressant de noter que la législation concernant la dispersion des cendres varie d’un pays à l’autre. Par exemple, la Suisse autorise la dispersion de cendres à condition que cela soit fait en dehors de la propriété privée. Au Québec, deux articles de loi encadrent la pratique, sans toutefois imposer des restrictions trop contraignantes.

En conclusion, jeter les cendres d’un défunt dans la nature est une pratique légale et encadrée en France. Il est donc important de se renseigner sur les règles applicables et de respecter les procédures requises afin d’assurer le respect de la mémoire du défunt et de ses proches.

Noémie autrice sur soutenir lecologie

Noémie Rousseau, Autrice sur soutenirlecologie.fr

En savoir plus sur Noémie Rousseau

Noémie à 27 ans et fait partie du collectif « Pour un réveil pour l’écologie » depuis ses 20 ans. Elle cherche à diminuer son empreinte carbone de manière quotidienne et cherche surtout à faire prendre conscience à chacun des dangers du réchauffement climatique pour que petit à petit les gens prennent conscience de l’importance de soutenir l’écologie.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES

Comment recycler les masques chirurgicaux ?

Comment recycler les masques chirurgicaux ?

La gestion environnementale des masques chirurgicaux est devenue cruciale avec leur utilisation massive durant la pandémie. Diverses méthodes de recyclage ont été développées pour minimiser leur impact écologique. Pour...

Comment recycler des balles de tennis ?

Comment recycler des balles de tennis ?

Le recyclage des balles de tennis est une pratique essentielle pour réduire notre empreinte écologique et promouvoir l'utilisation durable des ressources. Découvrons ensemble les différentes méthodes de recyclage...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *