Peindre son toit en blanc : autorisations et démarches à suivre

par | Août 17, 2023 | ECOLOGIE | 0 commentaires

Peindre le toit de sa maison en blanc peut être une solution intéressante pour réduire la chaleur à l’intérieur, améliorer l’efficacité énergétique ou simplement donner un coup de neuf à votre habitation. C’est d’ailleurs une des grandes tendances écologiques ces derniers temps, surtout aux Etats Unis où de plus en plus de supermarché et même des routes sont repeintes en blanc. Les résultats sont présents, la peinture en blanc sur les bâtiments fait drastiquement chuter la température à l’intérieur des bâtiments.

Pour autant que cette solution de peinture écologique soit efficace, elle demande certaines autorisations et démarches pour pouvoir être réalisée en France. Nous allons voir dans cet article quels sont les autorisations nécessaires et les démarches à effectuer pour peindre le toit de sa maison en blanc.

Autorisations nécessaires pour peindre son toit en blanc

Avant d’envisager de peindre votre toit en blanc, il est essentiel de vérifier si des autorisations sont requises. En effet, certaines communes en France imposent des règles concernant les travaux extérieurs sur les habitations, afin de préserver l’harmonie architecturale et l’urbanisme local. Voici les principales autorisations à prendre en compte :

  • Demande préalable de travaux : dans certains cas, vous devrez déposer une demande préalable de travaux auprès de votre mairie. Ce document permet d’informer l’administration de votre projet et d’obtenir son accord. Il est généralement exigé lorsqu’il y a un changement de couleur sur une partie visible depuis la voie publique.
  • Permis de construire : si les travaux entraînent une modification substantielle de l’aspect extérieur de votre maison (par exemple, un changement de couleur d’une grande partie du toit), un permis de construire peut être nécessaire. Il est également requis pour les bâtiments classés ou situés dans une zone protégée.
  • Autorisation des Architectes des Bâtiments de France (ABF) : si votre maison se trouve dans un secteur sauvegardé, à proximité d’un monument historique ou dans une zone soumise à l’avis des ABF, vous devrez obtenir leur accord avant de peindre votre toit en blanc.
A LIRE :   Comment lutter contre les chenilles processionnaires du pin

Il convient donc de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre commune et de prendre contact avec la mairie pour connaître les démarches à suivre.

Démarches à effectuer pour obtenir les autorisations

démarches pour peindre son toit en blanc

1. Déposer une demande préalable de travaux

Pour déposer une demande préalable de travaux, vous devez remplir le formulaire Cerfa n°13404*07 et fournir les documents suivants :

  1. Un plan de situation du terrain
  2. Un plan de masse des constructions existantes et projetées
  3. Des photographies permettant de situer votre maison dans son environnement proche et lointain
  4. Une représentation graphique du projet (dessin, croquis, etc.)

La demande doit être envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception ou déposée directement à la mairie. L’administration dispose alors d’un mois pour examiner le dossier et vous notifier sa décision.

2. Demander un permis de construire

Le permis de construire n’est pas systématique, il est nécessaire d’en demander un en cas de modification structurelle d’un bâtiment au moment de la peinture, ce qui est rarement le cas.

Pour solliciter un permis de construire, vous devez remplir le formulaire Cerfa n°13406*07 et joindre les pièces suivantes :

  1. Les mêmes documents que pour la demande préalable de travaux
  2. Un document présentant l’aspect extérieur du projet (couleurs, matériaux, etc.)
  3. Une notice décrivant l’impact environnemental des travaux

Le dossier doit être envoyé en quatre exemplaires par lettre recommandée avec accusé de réception ou déposé à la mairie. Le délai d’instruction est de deux mois pour une maison individuelle. Le dossier dépendra également du type de structure, par exemple, de plus en plus de camping écologique souhaite équiper leurs gros bâtiments de toit avec peinture blanche et doivent demander des permis de construire spécifique propre à leur activité.

3. Obtenir l’autorisation des Architectes des Bâtiments de France

Si votre projet est soumis à l’avis des ABF, vous devez leur adresser un dossier comprenant :

  1. Une lettre de demande d’autorisation
  2. Les documents relatifs au projet (plans, photographies, etc.)
A LIRE :   Est-ce que les néon led sont bons pour l'environnement ?

Vous recevrez ensuite un courrier vous informant de la décision des ABF. En cas d’accord, vous pourrez entamer les travaux conformément aux prescriptions imposées.

Déroulement des étapes pour peindre son toit en blanc

Une fois les autorisations obtenues, voici les principales étapes à respecter pour peindre votre toit en blanc :

  1. Préparation du chantier : commencez par sécuriser l’accès au toit en installant un échafaudage ou une nacelle élévatrice. Veillez également à protéger les abords de votre maison afin d’éviter tout dégât causé par la peinture.
  2. Nettoyage et réparation du toit : avant de peindre, il est indispensable de nettoyer votre toiture à l’aide d’un nettoyeur haute pression ou d’un produit adapté. Profitez-en pour vérifier l’état des tuiles ou des ardoises et procéder aux réparations nécessaires.
  3. Application d’une sous-couche : selon le type de toiture, l’application d’une sous-couche spécifique peut être recommandée pour assurer une meilleure adhérence de la peinture. Laissez sécher le temps indiqué par le fabricant.
  4. Peinture du toit en blanc : avec une brosse, un rouleau ou au pistolet, appliquez la peinture blanche prévue pour les toitures en respectant les consignes du fabricant (nombre de couches, temps de séchage entre les couches, etc.).
  5. Nettoyage final : une fois la peinture sèche, retirez les protections mises en place autour de votre maison et nettoyez les outils utilisés.

Peindre son toit en blanc est une démarche de plus en plus utilisé pour limiter les températures dans les grands bâtiments comme les magasins durant l’été, mais c’est également une démarche adoptée par les constructeurs de maisons écologiques qui démocratise cette solution pour les particuliers.

Pour garantir un résultat optimal, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel spécialisé dans la peinture de toiture. Il saura vous conseiller quant au choix des produits et des techniques adaptées à votre projet.

Noémie autrice sur soutenir lecologie

Noémie Rousseau, Autrice sur soutenirlecologie.fr

En savoir plus sur Noémie Rousseau

Noémie à 27 ans et fait partie du collectif « Pour un réveil pour l’écologie » depuis ses 20 ans. Elle cherche à diminuer son empreinte carbone de manière quotidienne et cherche surtout à faire prendre conscience à chacun des dangers du réchauffement climatique pour que petit à petit les gens prennent conscience de l’importance de soutenir l’écologie.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *