Panneaux photovoltaïques et conditions météo : quel impact ?

par | Mar 22, 2024 | ÉNERGIE | 0 commentaires

La transition vers les énergies renouvelables devient une priorité majeure et l’intérêt pour les dispositifs solaires ne cesse de croître. Cependant, le rendement des panneaux photovoltaïques est fortement impacté par les conditions météorologiques. Découvrez l’influence du climat sur la performance des capteurs des rayonnements UV.

L’influence du climat sur la production d’énergie solaire

Le climat ambiant, le niveau d’ensoleillement, et même la vitesse du vent, ont un impact sur la quantité d’énergie fabriquée par les installations photovoltaïques. Les plaques qui servent à la captation nécessitent de la lumière pour générer de l’électricité. Mais, les températures excessives sont susceptibles de réduire leur rendement. Les chaleurs modérées permettent d’optimiser la production d’énergie.

De plus, les précipitations et l’aquosité relative de l’air constituent des facteurs influents. Les périodes prolongées de pluie ou de couverture nuageuse dense limitent l’intensité de la clarté du jour. Ceci entrave la capacité des panneaux à convertir la chaleur solaire. Une humidité élevée peut engendrer la formation de condensation sur les parois qui absorbent les rayons UV, et réduire leur efficience.

Les particules en suspension dans l’air, telles que la poussière, le brouillard ou la fumée, obstruent la surface des plaques. Ces éléments atténuent l’entrée de la lumière du jour, ce qui amoindrit le rendement calorique. Vous pouvez contacter une entreprise d’installation de panneaux photovoltaïques sur Lyon, pour en savoir plus sur l’étendue de ces dégâts. Si vous habitez le département du Rhône, les structures spécialisées mettent à disposition leur expertise dans le domaine. Elles procèdent à l’analyse du climat local avant la pose de plaques de captation chez vous.

A LIRE :   Quels appareils peut-on alimenter avec un panneau solaire de 3000w ?
l'influence du climat sur les panneaux

Les effets de la neige et du givre sur les panneaux solaires : comment optimiser le rendement ?

Une couche d’eaux congelées peut bloquer la lumière du soleil et diminuer la production d’énergie. Maintenez les panneaux exempts de neige et de verglas pour maximiser l’efficacité des surfaces photovoltaïques en hiver. Des systèmes de calorification incorporés ou des revêtements spéciaux contribuent à prévenir l’accumulation de ces éléments. L’emploi de techniques et d’équipements spécifiques sert à retirer délicatement la neige sans endommager les infrastructures.

L’installation de couches de matériaux hydrophobes sur les parois de captation facilite l’élimination des dépôts d’eaux surgelées. Les films chauffants intégrés aux plaques empêchent la formation de givre pour maintenir la température de la surface des panneaux légèrement au-dessus du degré auquel la congélation commence. L’orientation et l’inclinaison de ces parois influencent la diminution des impacts négatifs de ces éléments. Placez-les dans un angle optimisé pour obtenir un glissement naturel de la neige, ce qui réduit la nécessité d’interventions manuelles fréquentes.

L’importance de l’orientation et de l’inclinaison des panneaux face aux conditions météo locales

L’orientation et l’inclinaison des panneaux doivent être minutieusement calculées pour capter au mieux la lumière tout au long de l’année. Dans les régions où le soleil est moins présent, une déclivité plus accentuée aide à maximiser l’exposition des plaques. Dans les zones à forte température, les surfaces photovoltaïques doivent être dirigées de manière à éviter la surchauffe. Considérez l’impact des saisons sur le rendement calorique.

Adoptez une stratégie flexible, qui consiste à ajuster l’angle des panneaux en fonction des périodes de l’année. En hiver, lorsque le soleil est bas sur l’horizon, une inclinaison plus faible favorise la capture de l’énergie solaire. En été, une disposition plus plate peut suffire à maximiser la captation des rayons UV. La prise en compte des particularités météorologiques locales, telles que la fréquence des précipitations neigeuses ou des phénomènes de givre, est fondamentale.

Noémie autrice sur soutenir lecologie

Noémie Rousseau, Autrice sur soutenirlecologie.fr

En savoir plus sur Noémie Rousseau

Noémie à 27 ans et fait partie du collectif « Pour un réveil pour l’écologie » depuis ses 20 ans. Elle cherche à diminuer son empreinte carbone de manière quotidienne et cherche surtout à faire prendre conscience à chacun des dangers du réchauffement climatique pour que petit à petit les gens prennent conscience de l’importance de soutenir l’écologie.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *