Rénovation énergétique maison : les étapes clés

par | Juin 12, 2024 | MAISON | 0 commentaires

La rénovation énergétique d’une maison est un projet ambitieux qui peut transformer votre habitat en réduisant vos factures énergétiques tout en augmentant votre confort. Pour réussir cette transformation, il existe plusieurs étapes essentielles à suivre. Cet article explore chacune de ces étapes afin que vous puissiez entreprendre vos travaux de manière efficace et réaliser des économies substantielles.

Comprendre le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est une évaluation de la consommation énergétique d’un logement et de son impact environnemental. Ce document permet de situer votre habitat sur une échelle allant de A à G, A étant la meilleure performance. Il est essentiel pour identifier les points faibles de l’habitation avant de se lancer dans des travaux de rénovation énergétique.

Comment obtenir un DPE ?

Pour trouver un professionnel certifié, vous pouvez visiter des plateformes de mise en lien avec des professionnels des diagnostics immobiliers. Un technicien viendra alors analyser divers aspects de votre logement, comme l’isolation, le système de chauffage, et la consommation d’énergie. Cela permet d’avoir une vue claire sur les améliorations nécessaires. Pour trouver un technicien, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant : trouver un dpe

Mise en place d’un plan de rénovation

Définir les objectifs

Déterminer les objectifs de votre rénovation est crucial. Voulez-vous améliorer le confort thermique, réduire les consommations d’énergie, ou augmenter la valeur patrimoniale de votre bien ? Chacun de ces objectifs nécessitera une approche différente en termes de choix techniques et de budget alloué.

Établir un budget réaliste

Une fois les objectifs définis, il est important de prévoir un budget ample et réaliste. Les coûts peuvent varier en fonction des solutions choisies et de la taille du logement. Prenez en compte les aides financières disponibles, telles que MaPrimeRénov’ ou les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), pour alléger la charge financière.

A LIRE :   Combien coûte une maison écologique ?

Si vous n’avez aucune idée du budget nécessaire, vous pouvez utiliser la plateforme EnergySage pour obtenir une estimation du budget travaux et comparer les différents scénarios de rénovation énergétique d’un logement.

Consulter des professionnels

Faire appel à un maître d’œuvre ou un architecte pour superviser les travaux peut s’avérer judicieux. Ces experts pourront coordonner les différentes interventions nécessaires, assurant ainsi une exécution fluide et conforme aux normes en vigueur.

Isolation thermique : la priorité numéro un

L’isolation des combles et toiture

Isoler les combles est souvent le premier pas dans une rénovation énergétique d’un logement. En effet, jusqu’à 30% des déperditions de chaleur se font par la toiture. Des matériaux comme la laine de verre ou la ouate de cellulose sont couramment utilisés. Une bonne isolation garantit non seulement une réduction des pertes énergétiques mais aussi un meilleur confort en été.

Isolation des murs

Les murs représentent une autre source majeure de déperdition thermique. Deux méthodes sont possibles :

  • L’isolation par l’intérieur, moins coûteuse mais plus intrusive, car provoquant une diminution des m2 habitables du bien
  • L’isolation par l’extérieur, plus onéreuse mais plus performante. Dans tous les cas, il est nécessaire de choisir des matériaux adaptés aux caractéristiques du bâtiment.

Isolation des sols et fenêtres

Bien que moins prioritaires, les sols et fenêtres ne doivent pas être négligés. Le double vitrage, voire le triple vitrage, offre une isolation supplémentaire qui réduit les besoins en chauffage. Quant aux sols, diverses options existent comme les panneaux isolants sous chape qui limitent les ponts thermiques.

Optimiser le système de chauffage et de ventilation

Choisir un système de chauffage performant

Un chauffage performant est indispensable pour maximiser l’efficacité énergétique. Plusieurs options sont envisageables : pompes à chaleurchaudières à condensation, ou encore poêles à bois. Chaque solution a ses avantages et inconvénients en termes de rendement, de coût d’installation et de compatibilité avec l’existant.

  • Pompes à chaleur : Idéales pour remplacer un système électrique peu efficace.
  • Chaudières à condensation : Plus efficaces que les anciennes chaudières classiques.
  • Poêles à bois : Économiques et écologiques, parfaits pour chauffer une zone spécifique.

Il est à noter qu’en raison de leur taille imposante, ces systèmes sont essentiellement adaptés aux maisons, plutôt qu’aux appartements.

Installer une ventilation mécanique contrôlée (VMC)

Une bonne ventilation est cruciale pour garantir la qualité de l’air intérieur et éliminer l’humidité. La VMC simple flux renouvelle l’air par un tirage naturel, tandis que la VMC double flux récupère la chaleur dans l’air évacué pour réchauffer l’air entrant. Cette dernière option est particulièrement recommandée dans le cadre d’une rénovation énergétique.

A LIRE :   Comment obtenir un lombricomposteur gratuitement ?

Utilisation des énergies renouvelables

Panneaux solaires photovoltaïques

Les panneaux solaires sont une excellente solution pour produire votre propre électricité. Bien que l’investissement initial soit conséquent, ils permettent de réduire significativement les factures énergétiques sur le long terme et de bénéficier de dispositifs tels que l’autoconsommation.

Systèmes géothermiques

La géothermie utilise la chaleur du sol pour chauffer votre logement. C’est une option très écologique mais qui demande des travaux conséquents pour installer le matériel nécessaire, comme des capteurs enterrés. C’est une solution idéale si vous disposez de suffisamment d’espace extérieur.

Chauffe-eau solaire

Simples à installer, les chauffe-eau solaires utilisent l’énergie du soleil pour fournir l’eau chaude sanitaire. Ils peuvent couvrir jusqu’à 60% des besoins annuels en eau chaude. Couplés à un système traditionnel, ils sont une solution économique et durable.

Suivi des travaux et ajustements

Contrôler la qualité des travaux

Durant la phase des travaux, assurez-vous que chaque étape respecte les normes et pratiques exigées. Des inspections régulières par un maître d’œuvre ou un expert permettront de corriger rapidement toute dérive potentielle.

Faire des ajustements après les travaux

Après la finalisation des rénovations, des ajustements peuvent s’avérer nécessaires. Par exemple, recalibrer les systèmes de chauffage ou optimiser les réglages de la ventilation. Un suivi rigoureux garantit l’atteinte des performances énergétiques attendues.

Entretien du nouvel ensemble

Maintenir l’efficacité des installations

Pour maintenir les gains réalisés grâce à la rénovation énergétique, un entretien régulier des équipements est obligatoire. Quels que soient les systèmes installés, nettoyer les filtres, vérifier les joints ou tester les équipements de chauffage sont des étapes indispensables.

Adopter des habitudes énergétiques responsables

Finalement, modifier certaines habitudes quotidiennes peut également améliorer l’efficacité énergétique de votre maison. Utiliser des appareils électroménagers économes en énergie, régler correctement le thermostat pour ne pas dépasser les 19 degrés en intérieur sont autant de gestes utiles pour le portefeuille, que pour la planète.

Noémie autrice sur soutenir lecologie

Noémie Rousseau, Autrice sur soutenirlecologie.fr

En savoir plus sur Noémie Rousseau

Noémie à 27 ans et fait partie du collectif « Pour un réveil pour l’écologie » depuis ses 20 ans. Elle cherche à diminuer son empreinte carbone de manière quotidienne et cherche surtout à faire prendre conscience à chacun des dangers du réchauffement climatique pour que petit à petit les gens prennent conscience de l’importance de soutenir l’écologie.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES

Comment construire une maison écologique ?

Comment construire une maison écologique ?

Construire une maison écologique est désormais une priorité essentielle, impulsée par la nécessité de réduire les émissions de carbone et de répondre efficacement à la crise climatique. La France, avec son objectif de...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *