Comment fabriquer un composteur avec une poubelle ?

par | Mar 4, 2024 | RECYCLAGE | 0 commentaires

Je suis une personne économe possédant des compétences en bricolage relativement limitées. Ces deux caractéristiques ne coïncident pas systématiquement, ce qui signifie que lorsque je propose un projet de compostage (tel que ce système de bac réalisé avec des palettes), vous pouvez être assuré que le processus est facile à suivre.

Cette idée m’a été inspirée par un ami qui m’a fait part d’un problème rencontré avec ses bacs à compost.

J’ai envisagé de m’inspirer du design classique d’un composteur réalisé à partir d’une poubelle et d’y intégrer quelques améliorations.

Mais avant tout, explorons la méthode traditionnelle de conversion d’une poubelle en bac à compost.

Comment fabriquer un composteur à partir d’une poubelle

  1. Percez des trous sur le côté de la poubelle.
  2. Percez des trous dans le fond.
  3. Éliminez tous les résidus de plastique laissés par le perçage.
  4. Surélevez-le sur des briques.
  5. Mettez un couvercle dessus si c’est à l’extérieur. C’est le processus que mon ami a suivi, mais il a rencontré un problème avec le lixiviat.

Le lixiviat, soit le liquide issu du compost, s’échappait du côté du composteur, provoquant un désordre dans son espace de culture.

Cela impliquait également l’impossibilité de récupérer le lixiviat pour l’employer comme engrais.

Nous envisageons donc d’expérimenter une modification de conception qui optimisera tant l’aération que la collecte des liquides s’écoulant de la poubelle.

Approfondissez vos connaissances et vos options en matière de compostage :

Comment fabriquer un composteur avec aération passive

Ce dont vous avez besoin :

  • 1 poubelle (plastique ou métal)
  • 1 perceuse avec des mèches à palettes et des mèches plus petites
  • Trois briques ou pierres
  • Un morceau de tuyau en PVC fin (nous avons utilisé un tuyau de 38 mm de diamètre)
  • Un récipient pour récupérer le lixiviat

C’est une méthode extrêmement économique, voire sans frais, de concevoir un composteur.

Suite à récents travaux de plomberie chez moi, j’ai demandé aux plombiers de laisser un segment de tuyau de côté.

J’ai opté pour une vieille poubelle. Celle-ci présentait une fissure sur son couvercle, la rendant peu pratique pour un usage extérieur.

(Si vous ne disposez pas du matériel nécessaire, vous le trouverez probablement à votre déchetterie locale !)

Il est important de noter que cette installation était destinée à un tunnel de culture. Pour une utilisation extérieure, je suggérerais d’opter pour une poubelle munie d’un couvercle hermétique afin de prévenir l’humidification du compost par la pluie.

Les briques que j’ai utilisées étaient également des trouvailles sans coût, abandonnées aux alentours !

Coût total : 0,00 € (à condition de dénicher du matériel disponible autour de vous 😉).

Étapes

  1. Retournez la poubelle.
  2. Percez des trous dans le fond.
Faire un composteur : Percez des trous dans le fond de la poubelle

Vous avez la possibilité de choisir entre nombreux petits trous ou quelques grands trous.

Nous avons préféré réaliser quatre trous de 32 mm près du centre de la poubelle pour permettre l’insertion aisée d’un récipient en dessous et la collecte du lixiviat.

Suite à un essai du composteur, j’ai ajouté un trou supplémentaire afin de permettre le passage d’un tuyau en PVC à travers le fond du composteur.

A LIRE :   Peut-on mettre des agrumes dans son compost ?

Pour cela, nous avons utilisé une scie-cloche de 38 mm de diamètre, mais la taille nécessaire peut varier en fonction du diamètre du tuyau en PVC que vous possédez.

Cette modification favorise la circulation de l’air directement à travers le compost.

J’ai aussi réalisé quatre petits trous à l’avant de la poubelle.

La raison en est que le fond de la poubelle est conçu avec une élévation centrale. Je souhaite éviter que le liquide ne soit retenu sur les côtés, engendrant ainsi un processus de compostage anaérobie. Ainsi, ces ouvertures devraient faciliter l’écoulement du liquide.

  • 3. Percez également des trous dans le tuyau en PVC.
Faire un composteur : Percez des trous dans le tuyau en PVC

Pour les trous dans le tuyau en PVC, nous avons choisi une taille considérablement réduite, utilisant un foret de 6 mm, avec un espacement de 5 à 7 cm entre chaque trou.

Nous avons aussi percé le PVC de manière à créer deux trous parallèles l’un à l’autre.

Après chaque perçage, nous avons tourné le tuyau de 90 degrés et pratiqué un autre trou.

Ainsi, tous les 5 à 7 cm (la distance étant mesurée à l’aide de nos doigts !), nous disposions de quatre trous pour optimiser l’aération.

Il est à noter que vous pourriez également envisager de couper le PVC de façon à ce qu’il dépasse légèrement la hauteur de la poubelle. Cependant, en choisissant de ne pas le faire, vous conservez la possibilité d’utiliser le tuyau pour un tas de compost plus volumineux ou une autre poubelle à l’avenir.

Pour l’installation du composteur :

  1. Positionnez les briques à l’endroit où vous souhaitez installer le composteur. L’objectif est de maximiser l’aération.

En surélevant le composteur, cela garantit que l’air puisse circuler sous celui-ci et remonter à travers les trous d’aération. Pour ce faire, j’ai disposé trois briques à l’emplacement désigné pour le composteur, les arrangeant en demi-cercle pour faciliter le glissement d’un récipient pour la récupération du lixiviat.

  1. Placez un récipient entre les briques pour collecter le lixiviat.
  2. Insérez le tuyau en PVC dans le composteur, en introduisant la base du tuyau dans le trou préalablement percé.

(Note : La photo mentionnée illustre le composteur après son vidage et le perçage du second trou, donc ne vous attendez pas à y voir un composteur immaculé 😉)

Faire un composteur : Placez le tuyau en PVC dans le composteur
  1. Ajoutez votre matière organique.

Vous avez la possibilité d’ajouter votre matière toute d’un coup ou de manière progressive. Le processus de compostage sera potentiellement plus rapide si vous optez pour la première option, mais dans tous les cas, vous obtiendrez du compost.

Après avoir introduit une certaine quantité de matière, assurez-vous de soulever le tuyau afin qu’il dépasse du fond du composteur tout en étant surélevé par rapport au sol. Cela vise à maximiser l’aération.

(Il serait préférable de ne pas fixer le tuyau de manière permanente, car cela pourrait compliquer le retrait du compost une fois le processus achevé.)

  1. Couvrez le dessus avec de la paille (cette étape est facultative).
Faire un composteur : mettre de la paille

Étant donné la position de mon composteur à l’intérieur du tunnel de culture et son remplissage avec du fumier, j’ai choisi de le couvrir d’une couche de paille pour qu’elle agisse comme un biofiltre. L’objectif est de réduire les odeurs et de diminuer le nombre de mouches pénétrant dans le tunnel. Vous pouvez également opter pour une couche de sciure, de terre, ou de compost comme couverture.

J’ai également inséré mon thermomètre à compost Reotemp afin de pouvoir surveiller la température.

A LIRE :   Le recyclage des aligneurs dentaires : où et comment les jeter ?

La question se pose : est-ce que cela va générer de la chaleur ? Je prévois d’expérimenter avec ce composteur au cours des prochains mois.

Je me demande s’il y a trop d’aération pour un compostage efficace à chaud. Après tout, si l’air soutient l’activité bactérienne, il peut également disperser la chaleur hors du tas de compost.

J’envisage également de tester le composteur avec et sans le tuyau en PVC, pour observer les différences que cela implique.

Pour améliorer le design, une méthode consisterait à ajouter de l’isolation autour de l’extérieur. Ceci pourrait être plus complexe avec certains composteurs en raison de leurs trous d’aération externes. Cependant, comme ce composteur utilise un tuyau en PVC pour l’aération, couvrir les trous externes ne devrait pas poser de problème.

Si le composteur est utilisé à l’extérieur, il serait judicieux d’utiliser un couvercle. Dans ce cas, veillez à laisser un espace entre le matériau compostable et le couvercle pour emprisonner l’air à l’intérieur.

En cas d’utilisation d’un tuyau en PVC, il sera nécessaire de couper sa partie supérieure pour s’assurer qu’il puisse s’insérer sous le couvercle du composteur (tout en restant au-dessus du compost).

Comment utiliser le composteur

Comment utiliser un composteur

Généralement, vous utilisez le composteur comme vous le feriez avec un composteur ordinaire.

Nous avons détaillé cela dans d’autres guides, mais voici un bref récapitulatif.

  • Incorporez un mélange de matières organiques ‘Vertes’ et ‘Brunes’.
  • Diminuez la taille du matériel si nécessaire – l’idéal étant entre un et deux pouces.
  • Ajoutez des agents de structuration pour favoriser l’aération.
  • Veillez à ce que les niveaux d’humidité soient adéquats.
  • Généralement, il est nécessaire d’aérer le compost. Toutefois, le tuyau en PVC devrait s’en charger pour vous.
  • Patience ! Le lixiviat peut être dilué et utilisé comme engrais, ou réintégré au compost pour conserver les nutriments.

Après avoir exploré comment fabriquer un composteur avec une poubelle pour un recyclage efficace de vos déchets organiques, pourquoi ne pas étendre vos efforts de durabilité à la gestion de l’eau ? Apprenez à fabriquer un récupérateur d’eau de pluie avec une poubelle, une méthode simple et économique pour économiser l’eau et prendre soin de votre jardin de manière écologique.

Le compostage ne doit pas être coûteux

Le compostage vous offre la flexibilité de dépenser autant ou aussi peu que vous le souhaitez.

Certains composteurs sont coûteux à l’achat ou, en fonction des matériaux choisis, à fabriquer.

Selon leur conception, ils peuvent justifier leur prix si vous disposez des ressources nécessaires.

Cependant, il existe également des options très simples qui permettent de transformer vos déchets organiques en compost gratuit, bénéfique pour votre jardin pour les années à venir.

Et si j’ai réussi à le faire avec mes compétences en bricolage extrêmement limitées, je suis convaincu que vous pouvez en faire autant !

Si vous êtes intéressé par le compostage à domicile et que vous envisagez de fabriquer un composteur avec une poubelle, vous pourriez également être curieux de savoir s’il existe des moyens d’obtenir un composteur sans aucun coût. Découvrez notre guide sur comment obtenir un composteur gratuitement, une option pratique pour ceux qui cherchent à démarrer le compostage sans investissement initial.

Noémie autrice sur soutenir lecologie

Noémie Rousseau, Autrice sur soutenirlecologie.fr

En savoir plus sur Noémie Rousseau

Noémie à 27 ans et fait partie du collectif « Pour un réveil pour l’écologie » depuis ses 20 ans. Elle cherche à diminuer son empreinte carbone de manière quotidienne et cherche surtout à faire prendre conscience à chacun des dangers du réchauffement climatique pour que petit à petit les gens prennent conscience de l’importance de soutenir l’écologie.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *