Comment fabriquer un récupérateur d’eau de pluie avec une poubelle ?

par | Mar 9, 2024 | ECOLOGIE | 0 commentaires

Avec l’été qui approche, le travail acharné sur le jardin fleuri près de la maison ne manque pas. Entre une jardinière DIY installée à proximité de l’habitation et un vaste jardin fleuri tracé à la périphérie du terrain, l’effort pour maintenir ces espaces en beauté est constant. Remarquant les allers-retours fréquents pour remplir l’arrosoir, une idée lumineuse a émergé.

Pourquoi ne pas installer un type de réservoir d’eau à proximité du jardin ?

Cela supprimerait non seulement les trajets incessants vers la maison pour l’eau mais éviterait également le tracas de manipuler un tuyau d’arrosage, à dérouler et enrouler après chaque utilisation.

De plus, l’adoption d’un système de récupération d’eau de pluie s’alignerait parfaitement sur un mode de vie biologique nouvellement adopté. Cette année, un changement vers une alimentation biologique et non transformée a été décidé, et l’utilisation de l’eau de pluie s’inscrit comme un complément idéal à cette démarche.

fabriquer un récupérateur d'eau de pluie

Création de la poubelle pour la récupération d’eau de pluie

Lors de mes recherches sur la création d’un système de récupération d’eau de pluie fait maison, j’ai sélectionné un modèle de conception qui me plaisait.

Un réservoir de récupération d’eau de pluie est un moyen très simple de collecter et de stocker l’eau de pluie pour une utilisation future. Tout d’abord, vous avez besoin d’un grand récipient pour stocker l’eau.

Un récipient fréquemment utilisé est le fût d’eau bleu de 208 litres avec des bouchons à trou de bonde sur le dessus. Lors de mes recherches, j’ai découvert que de nombreuses municipalités proposent des programmes de conservation de l’eau et offrent gratuitement ces fûts.

Il est également possible de se renseigner auprès des entreprises ou des usines de transformation alimentaire pour voir si elles en disposent à donner.

Cependant, j’ai opté pour une solution différente, n’ayant pas besoin d’un grand récipient de 208 litres. En visitant Leroy Merlin, j’ai trouvé une poubelle en plastique de 76 litres pour environ 12 € qui était parfaite.

Le couvercle m’a particulièrement intéressé car, une fois retourné, il présentait une forme profonde et arrondie. Cela signifiait qu’il pourrait faire office de bassin de collecte efficace pour l’eau de pluie (contrairement à une surface plate que j’aurais avec un fût d’eau), permettant à l’eau de s’accumuler au centre.

Bien que je ne puisse pas afficher de photo, imaginez une poubelle standard avec un couvercle profondément concave, idéale pour collecter efficacement l’eau de pluie pour votre jardin.

poubelle standard avec couvercle

Construction de la poubelle avec récupération d’eau de pluie

Fabriquer le récupérateur d’eau de pluie DIY était très simple. Voici les étapes que j’ai suivies :

Perçage des trous dans le couvercle

La première étape de la construction consistait à percer cinq grands trous de drainage au centre du couvercle. J’ai utilisé une scie-cloche pour ma perceuse afin de réaliser ces coupes.

Fixation d’une couverture de moustiquaire

Ensuite, j’ai placé une moustiquaire sur la partie du couvercle qui serait exposée à l’eau, et je l’ai sécurisée en place avec du ruban adhésif étanche.

Il était important de recouvrir les trous de drainage avec une moustiquaire pour empêcher les insectes d’entrer dans l’eau. Si la moustiquaire n’était pas assez fine, les moustiques en particulier pourraient y pénétrer et y déposer leurs larves.

A LIRE :   Peut-on faire analyser son eau en pharmacie ?

Perçage d’un trou de débordement

J’ai également dû percer un trou de débordement dans la partie supérieure de la poubelle. Cela permettait à l’eau de s’écouler lorsque le conteneur était rempli à sa capacité maximale. Ce trou devait également être protégé par une moustiquaire.

La première étape de la construction consistait à percer cinq grands trous de drainage au centre du couvercle. J’ai utilisé une scie-cloche pour ma perceuse pour réaliser ces coupes.

Perçage des trous dans le couvercle

Après avoir percé cinq trous de drainage au centre du couvercle et un trou de débordement sur la partie supérieure de la poubelle, l’étape suivante consiste à couvrir ces ouvertures.

Une fois la moustiquaire mise en place pour couvrir les trous du couvercle, elle est sécurisée à l’aide de ruban adhésif étanche. Bien que la moustiquaire puisse être difficile à voir, elle recouvre intégralement les trous pour empêcher les insectes d’entrer.

Cette partie du couvercle, une fois fixée, sera orientée vers le bas et ne sera donc pas visible. Ce système assure que l’eau collectée reste propre et exempte d’insectes, tout en permettant l’évacuation de l’excès d’eau par le trou de débordement protégé de la même manière.

cinq trous de drainage sur le composteur poubelle

Fixer un robinet avec raccord à la poubelle.

Pour ajouter un robinet en bas de la poubelle permettant de libérer l’eau quand nécessaire, un achat en ligne a permis de trouver un robinet de valve avec un raccord passe-coque idéal pour le design du récupérateur d’eau de pluie.

Le raccord passe-coque est l’élément qui permet de fixer le robinet à la paroi de la poubelle sans fuite.

Pour l’installer, il faut d’abord percer un trou au bas de la poubelle. Ensuite, insérer la partie intérieure du raccord passe-coque. Cette pièce est munie d’un anneau en caoutchouc qui forme un joint étanche lorsqu’il est pressé contre la paroi de la poubelle.

La partie extérieure du raccord est ensuite fixée. Elle se visse sur la pièce intérieure depuis l’extérieur, puis une clé est utilisée pour assurer une connexion serrée.

Enfin, le robinet proprement dit est vissé sur le raccord passe-coque extérieur. Du ruban Téflon est utilisé sur les filets du robinet pour garantir un joint étanche à l’eau.

Avec le robinet fermement installé, la poubelle est partiellement remplie d’eau (juste assez pour couvrir le robinet) pour vérifier l’absence de fuites. Aucune fuite détectée, le système est prêt à l’emploi.

Imaginons donc un robinet et un raccord passe-coque, neufs et sortis de leur emballage, prêts à être installés sur votre poubelle pour une récupération efficace de l’eau de pluie.

robinet avec raccord à la poubelle

Voici à quoi ressemblait le raccord passe-coque vu de l’intérieur :

robinet vu de l'intérieur du récuperateur d'eau

Voici le robinet installé vu de l’extérieur (remarquez le ruban téflon blanc autour du filetage du robinet pour assurer une étanchéité parfaite avec le raccord passe-coque) :

ruban téflon blanc autour du filetage du robinet

Fixation du Couvercle

Ensuite, il a fallu que je fixe le couvercle retourné sur la poubelle pour éviter qu’une rafale de vent ne l’envoie valser. J’ai trouvé une technique simple en perçant 16 petits trous autour du périmètre du couvercle, qui traversent aussi la poubelle en dessous.

Puis, j’ai inséré des brins de fil électrique en forme de U de 15 cm dans les trous, en torsadant les extrémités. Les fils maintenaient fermement le couvercle sur la poubelle.

Voici une photo montrant les brins de fil maintenant le couvercle sur la poubelle avec récupération d’eau de pluie :

Fixation du Couvercle du récupérateur d'eau

Construction d’un support pour le récupérateur d’eau de pluie

La poubelle avec récupération d’eau de pluie était maintenant terminé.

A LIRE :   Comment réduire son impact environnemental à la maison ?

Cependant, le projet ne serait pas complet sans un support adapté. Il fallait surélever le baril d’environ 30 cm du sol pour permettre de placer des seaux et des arrosoirs sous le robinet.

J’ai conçu un support simple mais très robuste en utilisant des chutes de bois de mon projet d’abri de jardin.

Il était important d’utiliser du bois traité sous pression pour le support car il serait en contact direct avec le sol et exposé aux insectes. J’ai construit le support comme décrit ci-dessous.

Découpe du bois

J’ai coupé des longueurs de 60 cm de 5×10 cm, de 5×15 cm (illustré ci-dessous) et de 30 cm de 10×10 cm (non illustré) :

Découpe du bois support récupérateur d'eau de pluie

Ensuite, j’ai fixé 4 des 5×15 cm à 4 poteaux verticaux de 10×10 cm :

construction support récupérateur d'eau de pluie

Ensuite, j’ai fixé 2 des 5×10 cm au sommet des 10×10 cm. Ceux-ci devaient servir de supports pour la plateforme du support :

 supports pour la plateforme du support

Finalement, j’ai fixé 4 des 5×15 cm au-dessus, achevant ainsi le support pour le récupérateur d’eau de pluie :

Fixation du récupérateur d’eau de pluie sur le support

Le support et le récupérateur d’eau de pluie étant maintenant terminés, j’ai trouvé un bon emplacement près du jardin d’Eileen pour l’installer.

J’ai également veillé à ce qu’il n’y ait pas de branches d’arbre au-dessus pour bloquer la pluie. À ce moment-là, je me suis rendu compte que j’avais oublié de fixer correctement le récupérateur d’eau de pluie sur le support.

Une rafale de vent forte pourrait renverser un baril vide. J’ai donc vissé 2 crochets métalliques dans le support et attaché les poignées de la poubelle à ceux-ci avec des cordes élastiques de type mousqueton.

Voici une description de l’installation finale de notre récupérateur d’eau de pluie :

Le support et le récupérateur d'eau terminés

Voici une illustration de l’accroche pour la corde élastique, assurant la fixation du récupérateur d’eau de pluie sur le support :

 corde élastique qui assure la fixation du récupérateur d'eau de pluie sur le support

Test de notre nouveau récupérateur d’eau

L’excitation était au rendez-vous à l’idée de commencer à utiliser ce nouveau système de récupération d’eau. Restait juste à espérer une averse.

La chance a été de notre côté : il a plu dès le lendemain. Dès l’accalmie, j’ai couru dehors pour vérifier l’état du récupérateur.

Bien que la conception initiale fût terminée, j’avais déjà en tête quelques améliorations pour optimiser la collecte d’eau.

Pour ce qui est du temps et du budget, le matériel a coûté 35 € et l’installation a pris environ une heure.

Bilan après 3 ans d’utilisation du récupérateur d’eau

Ce système s’est révélé extrêmement utile. Il a considérablement réduit les allers-retours avec des arrosoirs entre la maison et le jardin.

Selon la quantité de précipitations, il arrive que nous devions le remplir à l’aide d’un tuyau. Cependant, par la suite, les pluies suffisent à le maintenir plein.

C’est beaucoup plus pratique de déplacer le tuyau une fois l’an plutôt qu’à chaque session d’arrosage.

La conception initiale s’est avérée efficace. En ouvrant le robinet, l’eau s’écoule.

La surface du couvercle limite la quantité d’eau collectée, ce qui signifie qu’il faut plusieurs averses importantes pour rassembler une quantité significative d’eau. Mais cela reste un gain de temps appréciable.

Si vous êtes intéressé par des projets DIY écoresponsables, comme fabriquer un récupérateur d’eau de pluie avec une poubelle, vous apprécierez également d’apprendre comment réutiliser d’autres objets courants de manière écologique. Découvrez comment fabriquer un composteur avec une poubelle, une autre initiative durable qui peut réduire votre empreinte écologique tout en enrichissant le sol de votre jardin.

Noémie autrice sur soutenir lecologie

Noémie Rousseau, Autrice sur soutenirlecologie.fr

En savoir plus sur Noémie Rousseau

Noémie à 27 ans et fait partie du collectif « Pour un réveil pour l’écologie » depuis ses 20 ans. Elle cherche à diminuer son empreinte carbone de manière quotidienne et cherche surtout à faire prendre conscience à chacun des dangers du réchauffement climatique pour que petit à petit les gens prennent conscience de l’importance de soutenir l’écologie.

DÉCOUVREZ NOS AUTRES ARTICLES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *